Nuttea - Trop peu de temps

Nuttea – Trop peu de temps – 2001


Paroles

Oh!
Yeah!
Han-han-han-han
Han-han
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir
Je n’aurais pas de peine!
On s’est connu affamés
La rage au ventre
Et si sombre était l’avenir
Et je t’ai vue lutter
Sans rémission aucune
Pour le meilleur et pour le pire
Nos destins étaient liés
Comme dans une tragédie
Avec une fin à la Shakespeare
Le dernier acte a sonné
Simplement j’aimerais te dire!
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir
Je n’aurais pas de peine!
S’il n’y a
Plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie
Si tu dois partir
Alors fais-le sans haine!
Oh!
Yeah!
Han-han-han-han
Han-han
L’océan qui nous sépare a vu trop de naufrages
Trop de tempêtes et de déboires
Ainsi finit notre histoire car notre amour en fait
Brûlait ses dernières heures de gloire
Maintenant s’envole avec toi sept ans de mon passé
De mon âme et de ma mémoire
Sans pleurer au désespoir
Simplement j’aimerais te dire!
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir
Je n’aurais pas de peine!
S’il n’y a
Plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie
Si tu dois partir
Alors fais-le sans haine!
On s’est connu affamés
La rage au ventre
Et si sombre était l’avenir
Et je t’ai vue lutter
Sans rémission aucune
Pour le meilleur et pour le pire
Nos destins étaient liés
Comme dans une tragédie
Avec une fin à la Shakespeare
Le dernier acte a sonné
Simplement j’aimerais te dire!
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir
Je n’aurais pas de peine!
S’il n’y a
Plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie
Si tu dois partir
Alors fais-le sans haine!
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir
Je n’aurais pas de peine!
S’il n’y a
Plus d’espoir aujourd’hui
Pourquoi jouer cette comédie
Si tu dois partir
Alors fais-le sans haine!
Il y a trop peu de temps à vivre ici
Pour jouer cette tragédie
Si tu dois partir