Aller au contenu

Michel Fugain & le Big Bazar – Une belle histoire – 1972

    Paroles

    C’est un beau roman, c’est une belle histoire
    C’est une romance d’aujourd’hui
    Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
    Elle descendait dans le midi, le midi
    Ils se sont trouvés au bord du chemin
    Sur l’autoroute des vacances
    C’était sans doute un jour de chance
    Ils avaient le ciel à portée de main
    Un cadeau de la Providence
    Alors pourquoi penser au lendemain?

    Ils se sont cachés dans un grand champ de blé
    Se laissant portés par le courant
    Se sont racontés leur vie qui commençait
    Ils n’étaient encore que des enfants, des enfants
    Qui s’étaient trouvés au bord du chemin
    Sur l’autoroute des vacances
    C’était sans doute un jour de chance
    Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains
    Comme on cueille la Providence
    Refusant de penser au lendemain

    C’est un beau roman, c’est une belle histoire
    C’est une romance d’aujourd’hui
    Il rentrait chez lui, là-haut vers le brouillard
    Elle descendait dans le midi, le midi

    Ils se sont quittés au bord du matin
    Sur l’autoroute des vacances
    C’était fini le jour de chance
    Ils reprirent alors chacun leur chemin
    Saluèrent la Providence
    En se faisant un signe de la main

    Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard
    Elle est descendue là-bas dans le midi
    C’est un beau roman, c’est une belle histoire
    C’est une romance d’aujourd’hui