Aller au contenu

Menelik – Bye Bye – 1997

    Paroles

    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».

    – Où t’étais?

    – Invité par des potes à une tefê
    On s’amusait bien, j’n’ai pas vu l’heure qu’il était.


    – Ah ouais!
    – C’est vrai
    – J’te connais par cœur
    J’aimerais savoir pourquoi tu agis comme un voleur.

    – Tu t’fais des films
    Je ne voulais pas te réveiller c’est tout.
    Arrête avec tes questions.
    Dis-moi plutôt à quoi tu joues.
    – Je joue à la fille qui en a marre de te voir rentrer tard
    Tout ça parc’que tu préfères traîner avec tes lascars.

    – Il est tard chérie.
    Ecoute, baisse le ton tu fais trop de bruit.
    Ce ne sont pas des lascars, ce sont mes amis.
    – Amis?
    Et pourquoi m’appellent-ils quand tu n’es pas là?
    Sans doute par respect et déférence envers toi.
    – Les bâtards!
    – Ah bon! Tu ne le savais pas?
    Tes potes ne se gênent pas pour me narrer tes exploits.
    Aussitôt le dos tourné, au téléphone ils me draguent.
    Ne fais pas l’innocent, tu as surpris le gars en flag.

    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool guy, sinon j’te dirai: « Bye bye ».

    – C’est bon, c’est bon, tu peux prendre toutes tes affaires.
    – Quoi?
    Ah ouais! Et tu crois qu’j’tai attendu pour le faire
    Toi et ta horde de serpents?
    Je vous souhaite bien du bon temps.

    – J’suis parti à présent
    Ce sera l’orgie à plein temps
    – Tu souris encore?
    Même pas l’once d’un remord.
    Change d’attitude
    Ou je sculpte un nouveau décor.

    – Allez, bye bye
    Tu prends tes cliques, tes claques
    Et tu te tailles.
    Ta mère avait raison
    – Ma mère?
    Laisse-moi donc
    Et ma bataille.
    – Tiens, parlons d’elle
    – Quoi?
    – As-tu trouvé sa muselière?
    – Qu’a-t-elle à voir dans cette affaire?
    Ne touche pas à ma mère.
    – Qui le voudrait?
    C’est vrai, c’est un vrai supplice de la voir.
    D’autant plus qu’elle s’invite ici à dîner tous les soirs.
    – J’n’ai jamais compris
    Pourquoi tu affiches
    Tant de mépris
    Envers ma famille
    Spécialement ceux qui t’apprécient.
    – Elle m’apprécie?
    Moi, ou mon porte-monnaie?
    Peut-être les deux qui sait?
    Arrête s’te plaît!

    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool guy, sinon j’te dirai: « Bye bye ».

    – Non mais hé! Franchement
    Y a quelqu’chose qui va pas là
    – Ah! T’as l’chic pour tout gâcher
    Arrête, arrête, arrête, non non non
    C’est vrai qu’j’suis un peu éméché mais bon!
    Oh la la la la
    – Quoi oh la la?
    – Franchement!
    Est-ce vraiment une heure pour rentrer chez soi?
    Tu t’inquiètes du bruit
    Occupe-toi de ce qui se passe chez toi.
    – Chez moi
    Ça allait jusqu’à une certaine prise de tête.

    Ce qui me contrarie
    C’est d’avoir trouvé la femme parfaite.
    Pas d’amis
    Pas de sorties – Eh eh eh eh eh eh eh
    Pas de fille au lit
    Pas d’envie
    Et accessoirement
    Pas de sexe aussi.

    – Quoi? – Ah ah
    – Le bonheur!
    Mais j’rajout’rais sur la notice:
    Il faudrait pouvoir dégonfler après service.
    – C’est un coup bas.
    – OK! Excuse-moi
    Mais je t’en prie
    Prends-moi donc dans tes bras – C’est trop facile!
    Excuse-moi!
    – Je n’ai pas fini
    – Arrêtons! – Non
    On va y passer le reste de la nuit.
    – Je me suis lassée
    Je suis cassée
    J’en ai plus qu’assez.
    L’ardoise est chargée
    Fissa, tu ferais bien de l’effacer.

    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es la seule qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool bébé, sinon j’te dirai: « Bye bye ».
    Tu es le seul qui m’aille, je te le dis sans faille
    Reste cool guy, sinon j’te dirai: « Bye bye ».