Aller au contenu

Marc Lavoine – C’est la vie – 1989

    Paroles

    Tous les matins, c’est la même corrida
    Lever la tête, ouvrir les bras
    Tous les matins, c’est le même numéro
    Trouver l’amour, chercher les mots

    Je suis coincé comme un évadé
    Faut marcher, ne jamais s’arrêter
    Je suis piégé, comme un condamné
    À marcher, ne jamais se retourner

    C’est la vie, la vie c’est du vent
    Qui nous souffle les rêves d’enfant
    C’est la nuit qui descend
    C’est jamais comme avant
    Il ne faut plus faire semblant, attends

    C’est la vie, la vie qui le veut
    Qui nous blesse, le cœur et les yeux
    C’est la nuit qui retombe
    Comme la pluie et les bombes

    Il ne faut plus faire semblant, attends
    Tous les matins c’est le même cinéma
    Tendre les mains, croiser les doigts
    Tous les matins, c’est la même comédie
    Chercher quelqu’un, trouver celle qui

    Je suis piégé comme un naufragé
    Faut marcher, ne jamais s’arrêter
    Je suis coincé, comme un révolté
    À marcher, jamais se retourner