Aller au contenu

Les Ablettes – Jackie s’en fout – 1986

    Paroles

    Jackie s’en fout carrément
    Jackie est forte à présent
    Jackie risque tout pour du vent
    Pour du vent

    Jackie a toujours le temps
    Jackie est cinglée pourtant
    Jackie sourit comme avant
    Comme avant

    Loin des conneries, elle rêve
    Loin des prisons où l’on crève
    Loin des tricheurs, elle m’attend
    Elle m’attend

    Je crois qu’elle

    Voyage entre quatre murs blancs
    On l’a rendue folle et sauvage en l’enfermant
    Ce que j’aime
    C’est l’oiseau qu’elle a là-dedans
    Qui s’envole en chantant

    Jackie s’en fout carrément
    Jackie vit dans un roman
    Jackie joue ailleurs maintenant
    Maintenant

    Son esprit et son cœur
    À déranger par erreur
    Le regard perdu comme absent
    Comme absent

    Je crois qu’elle
    Voyage entre quatre murs blancs

    On l’a rendue folle et sauvage en l’enfermant
    Ce que j’aime
    C’est l’oiseau qu’elle a là-dedans
    Qui s’envole en chantant

    Hmmmm…
    Hmmmm…
    Dans sa tête… tout fout le camp

    Il n’y a plus de frontières
    Pour entre elle et la lumière
    Quelque chose d’abîmé
    A jamais

    Loin des conneries, elle rêve
    Loin des prisons où l’on crève
    Loin des tricheurs, elle m’attend
    Elle m’attend

    Loin des conneries, elle rêve
    Loin des jaloux qui en crèvent
    Loin des tricheurs, elle m’attend
    Elle m’attend