Aller au contenu

Julien Clerc – Mélissa – 1984

    Paroles

    Mélissa, métisse d’Ibiza
    Vit toujours dévêtue
    Dites jamais que je vous ai dit ça
    Ou Mélissa me tue
    Le matin derrière ses canisses alors
    Qu’elle est moitié-nue
    Sur les murs devant chez Mélissa
    Y a tout plein d’inconnus

    « Descendez, ça, c’est défendu!
    Oh, c’est indécent! »
    Elle crie mais bien entendu
    Personne ne descend
    Sous la soie de sa jupe fendue
    En zoom en gros-plans
    Tout un tas d’individus
    Filment, Noirs et Blancs

    Mélissa, métisse d’Ibiza
    A des seins tout pointus
    Dites jamais que je vous ai dit ça
    Ou Mélissa me tue

    « Descendez, ça c’est défendu
    Mater chez les gens! »
    Elle crie mais bien entendu
    Y a jamais d’agent
    Elle crie, c’est du temps perdu
    Personne ne l’entend
    La police c’est tous des vendus
    Dix ans qu’elle attend

    Mélissa, métisse d’Ibiza
    A toujours sa vertu
    Dites jamais que je vous ai dit ça
    Ou Mélissa me tue

    Oh, matez ma métisse
    Oh, ma métisse est nue
    Oh, matez ma métisse
    Oh, ma métisse est nue

    Mélissa, métisse d’Ibiza
    Vit toujours dévêtue
    Dites jamais que je vous ai dit ça
    Je vous ai jamais vu

    Le matin derrière ses canisses
    Alors je vends des longues-vues
    Mais si jamais Mélissa sait ça
    Là, c’est moi qui vous tue

    Oh, matez ma métisse (Melissa)
    Oh, ma métisse est nue (Melissa, Melissa)
    Oh, matez ma métisse (ah la la la)
    Oh, ma métisse est nue (oh wow wow wow)

    Oh, matez ma métisse (Melissa, Melissa)
    Oh, ma métisse est nue (oh wow wow)
    Oh, matez ma métisse
    Oh, ma métisse est nue (oh yeah yeah yeah)

    Oh, matez ma métisse (Melissa)
    Oh, ma métisse est nue (Melissa)
    Oh oh oh oh
    Ma métisse est nue