Johnny Hallyday - L'idole des jeunes

Johnny Hallyday – L’idole des jeunes – 1962


Paroles

Les gens m’appellent l’idole des jeunes
Il en est même qui m’envient
Mais ils ne savent pas dans la vie
Que parfois je m’ennuie
Je cherche celle qui serait mienne
Mais comment faire pour la trouver?
Le temps s’en va, le temps m’entraîne
Je ne fais que passer
Et dans la nuit je file
Tout seul de ville en ville
Je ne suis qu’une pierre qui roule toujours
J’ai bien la fortune et plus
Et mon nom partout dans la rue
Pourtant je cherche tout simplement l’amour
Plus d’une fille souvent me guettent
Quand s’éteignent les projecteurs
Soudain sur moi elles se jettent
Mais pas une dans mon cœur
Dans la nuit je file
Tout seul de ville en ville
Je ne suis qu’une pierre qui roule toujours
Il me faut rire et danser
Puis le spectacle terminé
S’en aller ailleurs au lever du jour
Les gens m’appellent l’idole des jeunes
Il en est même qui m’envient
Mais s’ils pouvaient savoir dans la vie
Combien tout seul je suis
Combien tout seul je suis