Aller au contenu

Jean-François Maurice – 28° degrés à l’ombre – 1978


    Paroles Monaco,
    28 degrés à l’ombre
    C’est fou, c’est trop
    On est tout seuls au monde
    Tout est bleu, tout est beau.
    Tu fermes un peu les yeux, le soleil est si haut.
    Je caresse tes jambes, mes mains brûlent ta peau.Ne dis rien,
    Embrasse-moi quand tu voudras
    Je suis bien,
    L’amour est à côté de toi.On est bienMonaco,
    28 degrés à l’ombre
    Tu ne dis plus un mot
    J’éteins ma cigarette, il fait encore plus chaud
    Tes lèvres ont le goût d’un fruit sauvage
    Et voilà,
    Comme une vague blonde
    Tu m’emportes déjà.Ne dis rien,
    L’amour est au-dessus de moi.