Aller au contenu

Etienne Daho – Tombé pour la France – 1985

    Paroles

    Be-bop, pieds nus sous la lune, sans foi ni toit ni fortune
    Je passe mon temps à faire n’importe quoi
    Sur les pistes, noires de préférence
    Quand le démon de la danse me prend le corps, je fais n’importe quoi
    Tout va bien

    Sur un jerk électronique, se nouent des amours ludiques
    Be-bop, la vie c’est n’importe quoi
    C’est la fête
    C’est psychédélique, me demande pas c’que j’fabrique
    Je te répondrais n’importe quoi
    J’en sais rien

    Dum-di-là, je m’étourdis, ça ne suffit pas
    À m’faire oublier que t’es plus là
    J’ai gardé cette photo sur moi, ce photomaton que t’aimais pas
    Si tu r’viens n’attends pas qu’au bout d’une corde mon corps balance

    Be-bop, pieds nus sous la lune, sans foi ni toi ni personne
    Je crois bien que j’f’rais n’importe quoi
    Pour te voir
    Cinq minutes encore à Sables d’or près des dunes
    Je te raconterai n’importe quoi
    Ce sera bien

    Dum-di-là, je m’étourdis ça ne suffit pas
    À m’faire oublier que t’es plus là
    J’ai gardé cette photo sur moi, ce photomaton que t’aimais pas
    Si tu r’viens n’attends pas que je sois tombé pour la France

    Pour te voir
    Cinq minutes encore à Sables d’or près des dunes
    Je te raconterai n’importe quoi
    Ce sera bien

    Dum-di-là, je m’étourdis ça ne suffit pas
    À m’faire oublier que t’es plus là
    J’ai gardé cette photo sur moi, ce photomaton que t’aimais pas
    Si tu r’viens n’attends pas que je sois tombé pour la France