Aller au contenu

Astérix et Cléopâtre – Le Pudding à l’arsenic – 1968

    Astérix et Cléopâtre est un film d’animation franco-belge de René Goscinny et Albert Uderzo, adapté de leur bande dessinée homonyme et sorti en 1968.

     

    Synopsis

    Cléopâtre fait le pari de construire un palais en un temps record, afin de montrer à César la grandeur du peuple égyptien. L’architecte Numérobis est chargé des travaux : il a trois mois pour construire le palais, ou il sera livré aux crocodiles. Celui-ci fait appel à Panoramix le druide, qui arrive en Égypte pour lui prêter main-forte avec sa potion magique, accompagné de Astérix, Obélix et Idéfix. Mais les choses s’annoncent compliquées. D’abord parce que Numérobis est objectivement un mauvais architecte, dont les maisons s’écroulent toutes seules, ensuite parce que beaucoup de gens ont intérêt à le voir échouer.

    Nos héros ont d’abord affaire à Amonbofis, architecte rival de Numérobis, qui s’ingénie à comploter contre lui et les Gaulois. Il tente d’abord de provoquer une grève parmi les ouvriers, puis avec l’assistance de son acolyte Tournevis, il coupe l’approvisionnement du chantier en matériaux de construction. Les trois Gaulois décident d’aller eux-mêmes chercher les matériaux, mais Tournevis tente de les emmurer vivants dans une pyramide, mais Idéfix permet aux prisonniers de trouver la sortie. Amonbofis a ensuite l’idée d’offrir à Cléopâtre un gâteau empoisonné de la part des Gaulois, qui sont accusés injustement lorsque le goûteur de la reine tombe malade après avoir goûté le pudding. Panoramix guérit le goûteur et les choses s’arrangent. Amonbofis et Tournevis sont capturés par Astérix et Obélix et se retrouvent à travailler de force et sans potion sur le chantier de Numérobis.

    Pour finir, Numérobis et les Gaulois doivent faire face à César en personne, bien décidé à ne pas laisser Cléopâtre remporter son pari. Les légions assiègent le chantier et commencent à détruire le palais. Mais les Gaulois parviennent à prévenir Cléopâtre grâce à un message porté par Idéfix. La reine arrive en grande pompe et est furieuse de surprendre César en flagrant délit de tricherie. Ce dernier doit s’incliner et le palais est bientôt terminé dans les délais, puis inauguré avec une grande fête.