Aller au contenu

La 7éme Compagnie – Le meilleur des 3 films – 1973 à 1977

    La Septième Compagnie est une trilogie de films français sortis en 1973, 1975 et 1977.

    Cette série est composée de :

    Mais où est donc passée la septième compagnie ? réalisé par Robert Lamoureux, sorti en 1973.

    On a retrouvé la septième compagnie réalisé par Robert Lamoureux, sorti en 1975.

    La Septième Compagnie au clair de lune réalisé par Robert Lamoureux, sorti en 1977.

    Synopsis

    Lors de la débâcle de juin 1940, la septième compagnie de transmission est réfugiée dans un bois. Trois hommes sont envoyés dans un poste d’observation : les soldats Pithivier (Jean Lefebvre) et Tassin (Aldo Maccione) et le sergent-chef Chaudard (Pierre Mondy). Ceux-ci établissent une liaison téléphonique entre leur position d’observation et le bois où la 7e compagnie est regroupée. Malheureusement, le fil téléphonique passant sous la route est soulevé par une branche et est rapidement repéré par une colonne allemande qui encercle la 7e compagnie et la fait prisonnière. Seul le trio Pithivier, Tassin et Chaudard parvient à s’échapper.

    Les trois soldats se cachent dans la forêt de Machecoul et ne sont pas pressés de rejoindre la ligne de front. Ils rencontrent le lieutenant Duvauchel (Érik Colin), pilote de chasse dont l’avion a été abattu, et qui prend le commandement du groupe. Dans une bourgade, ils croisent une dépanneuse de chars allemande et sont forcés par une maladresse de Pithivier de se battre. Surpris, les Allemands n’ont pas le temps de répondre et sont tués par Tassin. Les quatre hommes prennent alors le véhicule et pendant leur escapade vers le front, tentent de comprendre le fonctionnement du véhicule, en particulier du canon positionné au-dessus du chauffeur.

    Ils sont aiguillés sur le mauvais chemin et rattrapent une colonne de prisonniers français surveillés par des soldats allemands, qui n’est autre que la 7e compagnie. Le quatuor dépasse les prisonniers et force les Allemands qui les surveillent à avancer plus vite devant leur véhicule, laissant sans surveillance les soldats français. Ces derniers s’empressent alors de disparaître dans le bois longeant la route. Ainsi la 7e compagnie est libérée.

    Quatre ans plus tard, en juin 1944, dans un avion piloté par le lieutenant Duvauchel, les trois compères vont être parachutés sur la France. Ils tombent prématurément de l’appareil, Pithivier ayant glissé dans l’avion.

    Quitter la version mobile