Aller au contenu

Jil Caplan – Natalie Wood – 1990

    Paroles

    Saute dans le vide mais, ressaisis-toi dans l’air
    Et retombe sur tes pieds, retombe toujours par terre
    Tes amis t’ont trahie, poignardée en douceur
    Si t’en a réchappé, c’est que c’était pas l’heure
    Les coups de marteau que tu donnes sur la tète
    T’aiderons pas a comprendre l’existence est si bête
    Que certains en veulent plus, parfois sautent par la fenêtre
    Si t’y a réchappé, c’est que t’étais pas prête

    Et tu revois Natalie Wood, tu revois Natalie Wood
    Sans la fièvre et dans le sang, chaque jeu a son perdant
    Mais tu lui ressembles pas vraiment
    Même si t’as beaucoup le goût de désespoir en toi
    Comme Natalie Wood, comme Natalie Wood

    T’en veux a tout le monde de tes sales coups manques
    Tu vois leur philosophie, c’est de pas écouter
    Et en toi c’est grave, tu finis par souhaiter
    Etre comme eux un jour, avoir rien a donner
    Il faudrait que tu comprennes, je suis la seule a comprendre
    Il faudrait que tu prennes tout ce qui est bon a prendre
    Et quand la on t’assomme, tu cries « tout m’abandonne »
    On y échappe pas, personne même pas moi

    Et tu revois Natalie Wood, tu revois Natalie Wood
    Sans la fièvre et dans le sang, chaque jeu a son perdant
    Mais tu lui ressembles pas vraiment
    Même si t’as beaucoup le gout de désespoir en toi
    Comme Natalie Wood, comme Natalie Wood

    Et quand des fois t’es heureuse
    Alors tu veux tout gâcher, tout détruire, tout tuer
    Juste histoire de prouver que la vie est vraiment affreuse

    Natalie Wood, Natalie Wood

    Et tu revois Natalie Wood, tu revois Natalie Wood
    Sans la fièvre et dans le sang, chaque jeu a son perdant
    Mais tu lui ressembles pas vraiment
    Même si t’as beaucoup le gout de désespoir en toi
    Comme Natalie Wood, comme Natalie Wood.

    Quitter la version mobile