Aller au contenu

Jean-Jacques Goldman – Au bout de mes rêves – 1983


    Paroles Et même si le temps presse
    Même s’il est un peu court
    Si les années qu’on me laisse
    Ne sont que minutes et jours
    Et même si l’on m’arrête
    Ou s’il faut briser des murs
    En soufflant dans des trompettes
    Ou à force de murmuresJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    J’irai au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesEt même s’il faut partir
    Changer de terre ou de trace
    S’il faut chercher dans l’exil
    L’empreinte de mon espace
    Et même si les tempêtes
    Les dieux mauvais, les courants
    Nous feront courber la tête
    Plier genoux sous le ventJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    J’irai au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêvesEt même si tu me laisses
    Au creux d’un mauvais détour
    En ces moments où l’on teste
    La force de nos amours
    Je garderai la blessure
    Au fond de moi, tout au fond
    Mais au-dessus, je te jure
    Que j’effacerai ton nomJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    J’irai au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêvesJ’irai au bout de mes rêves
    Tout au bout de mes rêves
    Où la raison s’achève
    Tout au bout de mes rêves