Aller au contenu

Corneille – Parce qu’on vient de loin – 2003

    Paroles

    Nous sommes nos propres pères
    Si jeunes et pourtant si vieux, ça me fait penser, tu sais
    Nous sommes nos propres mères
    Si jeunes et si sérieux, mais ça va changer
    On passe le temps à faire des plans pour le lendemain
    Pendant que le beau temps passe et nous laisse vide et incertain
    On perd trop de temps à suer et s’écorcher les mains
    A quoi ça sert si on n’est pas sure de voir demain
    A rien

    Alors on vit chaque jour comme le dernier

    Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
    Combien de fois la fin du monde nous a frôlé
    Alors on vit chaque jour comme le dernier
    Parce qu’on vient de loin

    Quand les temps sont durs
    On se dit : « Pire que notre histoire n’existe pas »
    Et quand l’hiver perdure
    On se dit simplement que la chaleur nous reviendra
    Et c’est facile comme ça
    Jour après jour
    On voit combien tout est éphémère
    Alors même en amour
    J’aimerai chaque reine
    Comme si c’était la dernière
    L’air est trop lourd

    Quand on ne vit que sur des prières
    Moi je savoure chaque instant
    Bien avant que s’éteigne la lumière

    Alors on vit chaque jour comme le dernier
    Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
    Combien de fois la fin du monde nous a frôlé
    Alors on vit chaque jour comme le dernier
    Parce qu’on vient de loin

    Jour après jour
    On voit combien tout est éphémère
    Alors vivons pendant qu’on peut encore le faire
    Mes chers

    Alors on vit chaque jour comme le dernier
    Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
    Combien de fois la fin du monde nous a frôlé

    Alors on vit chaque jour comme le dernier
    Parce qu’on vient de loin

    Quitter la version mobile